Une critique d’Adnène

Dreams Factory, tome 1 : La neige et l’acier ***

Une critique d’Adnène

dreamsFactoryT1 -  voir en grand cette image
dreamsFactoryT1

Indira, l’héroïne de cette bande dessinée est une jeune adolescente courageuse. Elle vit avec son père et son petit frère Eliott. Comme beaucoup d’autres dans la ville, leur famille est très pauvre. Indira fait tout son possible pour sa famille en travaillant dans une mine. Elle ment sur son état de santé dégradé. Un jour de neige son petit frère la réveille mais Indira est gravement malade et ne peut plus mentir ni se rendre au travail. Eliott décide d’y aller à sa place…

La Dreams Factory est une usine à rêves pour les enfants riches. L’univers imaginé par les auteurs rappelle celui des contes merveilleux. Une société clivée entre bons et méchants, pauvres et riches. Le bleu omniprésent crée une atmosphère froide et inquiétante. Les dessins sont très détaillés, très soignés et donnent l’impression d’un film d’animation. Le graphisme est magnifique et entraîne le lecteur dans ce monde fantastique.

Une histoire qui est aussi une réflexion sur le partage des richesses et le travail des enfants.

C’est le 1er tome d’un dyptique.

A conseiller aux lecteurs dès 10 ans.

Hamon, Suheb Zako et Sayaphoum, Métamorphose, 58 pages, 15,50 euros.

Voir en ligne : Sur le site du Télégramme