Article paru dans le Télégramme du 20 janvier 2020

Roscoff, 20/01/2020

Les collégiens ont fait « tomber en amour » Laurance Henry

laurance-henry-accroupie-a-droite-a-anime-une-semaine_5012560_676x507
laurance-henry-accroupie-a-droite-a-anime-une-semaine_5012560_676x507

Laurance Henry, accroupie à droite, a animé une semaine d’ateliers artistiques au collège de Perharidy.

La metteure en scène et scénographe Laurance Henry a animé, du 8 au 14 janvier, une résidence de création sur le thème « Dire l’Amour pour se construire et mieux grandir » à l’unité d’enseignement du centre de soins de Perharidy. L’artiste a amené les collégiens à interroger leur enfance, leurs premiers émois amoureux et l’adolescence et à exprimer leurs sensations et leurs émotions par des ateliers d’écriture, des traces calligraphiques ou encore des jeux d’expression corporelle ou, pendant deux jours, par le prisme de l’objectif d’Isabelle Vaillant.

Les humeurs du cœur

Au-delà d’encourager l’expression des « humeurs du cœur », Laurance Henry a considéré ces collégiens comme des partenaires de travail : ils ont nourri l’écriture de sa future pièce de théâtre « Tomber en Amour », qui verra le jour à l’automne et sera jouée en janvier 2021 au Théâtre du pays de Morlaix, partenaire de l’opération. Pendant cette semaine intense, où les jeunes ont manifesté beaucoup de générosité et de profondeur, j’ai collecté plusieurs pièces du puzzle », confiait l’artiste qui reviendra pour un deuxième atelier en mai.

Voir en ligne : Sur le site du Télégramme