Une critique de Maëlle parue dans le Télégramme du 23 août 2020.

Et la lune là-haut ****

Une critique de Maëlle

Et la lune
Et la lune

C’est l’histoire d’un garçon très intelligent qui s’appelle Alistair. Sa mère le considère depuis tout petit comme « fragile » et le tient confiné dans son appartement. A vingt et un an, Alistair a appris beaucoup de choses :les mathématiques, connaître les émotions des gens grâce à internet… Son rêve est d’aller sur la lune. Un jour, sa mère meurt et le jeune homme doit se confronter à la réalité : il n’a jamais eu d’interaction sociale. Il va rencontrer Yaro, dix huit ans et sans papier ainsi que Sidonie qui vont l’aider à se reconstruire une vie et à réaliser son rêve.

Un roman d’amitié très émouvant qui permet de réfléchir sur les différences et la place que chacun occupe dans notre monde.

J’ai adoré ce livre car les personnages, auxquels on peut facilement s’identifier, sont très attachants, ils ressentent beaucoup d’émotions différentes. Ce roman d’aventures, résolument optimiste et décalé, nous fait sourire. Une belle histoire, une intrigue rocambolesque et une fin surprenante !

A conseiller dès 13 ans.

Muriel Zurcher, Editions Thierry Magnier, 336 pages, 14,50 euros

Voir en ligne : Sur le site du Télégramme