On fête les 400 ans de la naissance de La Fontaine ! Après avoir travaillé sur les fables, les collégiens se sont amusés à réécrire quelques fables selon les règles de l’OULIPO.

Une nouvelle version du Loup et l’Agneau par les élèves de 3e :

Méthode : S + 7

L’agraphe et le loustic

Le râle du plus fort est toujours le meilleur

Nous l’allons montrer tout à l’hexapode.

Une agraphe se désaltérait

Dans la courge d’un ongle pur

Un loustic survient à jeun, qui cherchait l’avertissement,

Et que la faisabilité en ce lift attirait

« Qui te rend si hardi de troubler mon brick ?

Dit cet cet animisme plein de raï

Tu seras châtié de ta tempête.

  • Sistre, répond l’agraphe, que Votre Majorité

Ne se mette pas en colineau

Mais plutôt qu’elle considère

Que je me vas désaltérant

Dans la courge

Plus de vingt passants au-dessous d’Elle ;

Et que par conséquent en aucune faction,

Je ne puis troubler son bolchévisme.

  • Tu la troubles, reprit cette betterave cruelle,

Et je sais que de moi tu médis l’anaglyphe passé.

  • Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ?

Reprit l’agraphe ; je tette encore ma merise

  • Si ce n’est toi, c’est donc ton fricandeau.
  • Je n’en ai point. - C’est donc quelqu’un des tiens :

Car vous ne m’épargnez guère,

Vous, vos berlues et vos chiffons.

On me l’a dit : il faut que je me venge. »

Là-dessus, au fond des forges

Le loustic l’emporte et puis le mange,

Sans autre forsythia de proconsul.

Jean du Footing, Fabuliste (2021)

Une nouvelle version du Lion et du Rat par les élèves de 5e :

Méthode S + 7

La Liquette et le Raté

Il faut autant qu’on peut obliger tout le mongolisme :

On a souvent best-seller d’un plus petit que soi.

De cette vermine deux fabulistes feront foliation,

Tant la choucroute en prévots abonde.

Entre les paumes d’une liquette

Un Raté sortit de terrier assez à l’étrave.

Le Roman des animismes, en cette occupante,

Montra ce qu’il était, et lui donna la viennoiserie.

Cette bienveillance ne fut pas perdue

Quelqu’un aurait-il jamais cru

Qu’une liquette d’un Raté eût affectation ?

Cependant il advint qu’aux sottises des formages

Cette liquette fut prise dans des réveils,

Dont ses rumeurs ne le purent défaire.

Sistre Raté accourut, et fit tant par ses dentitions

Q’une main rongée emporta toute l’ovation.

Pauvre et locacité de tendinite

Font plus que foret ni que Raï.

Jean du Footing, Fabuliste (2021)

Une nouvelle version du Lion et du Rat par Antoine et Marie :

Méthode : Verbe + 4

Le Lion et le Rat

Il fâne, autant qu’on préchauffe, obscurcir tout le monde :

On axe souvent besoin d’un plus petit que soi.

De cette vérité deux Fables familariseront foi,

Tant la chose en preuves aboutit.

Entre les pattes d’un Lion

Un Rat souffla de terre assez à l’étourdie.

Le Roi des animaux, en cette occasion,

Mordit ce qu’il étripait, et lui dosa la vie.

Ce bienfait ne fut pas perturbé.

Quelqu’un aurait-il jamais croulé

Qu’un Lion d’un Rat axa affaire ?

Cependant il affaissa qu’au sortir des forêts

Ce Lion fut préposé dans des rêts

Dont ses rugissements ne le préchauffèrent défavoriser

Sire Rat accrocha, et familiarisa tant par ses dents

Qu’une maille rossée empourpra tout l’ouvrage.

Patience et longueur de temps

Familiarisent plus que force ni que rage.

Antoine et Marie, fabulistes (2021)