Le 23 novembre, les élèves ont eu la chance de rencontrer Jean-Christophe Tixier et d’échanger avec lui autour de son roman La Traversée.

P1080292 -  voir en grand cette image
P1080292

Retour en mots et en images sur ce chaleureux moment, sur cette belle rencontre humaine avec Jean-Christophe Tixier.

P1080285 -  voir en grand cette image
P1080285

Les retours des jeunes suite à leur lecture de La Traversée :

La traversée
La traversée

Esteban :

« J’ai trouvé que l’histoire était bien racontée. J’ai trouvé ça dur mais j’ai compris que ça représentait la réalité. J’ai trouvé ça émouvant. »

Mathis :

« J’ai beaucoup aimé ce livre. J’ai aimé la solidarité qu’il y avait entre Thiane et Sam, entre les naufragés aussi. Jai trouvé l’histoire triste. Je trouve inhumain ce qui se passe dans les camps de rétention et du coup ce qui se passe dans la réalité. Je savais ce qui se passait mais le livre permet de mieux comprendre et de prendre conscience. C’est choquant comment l’humain peut laisser faire ça… »

Maëva :

« J’ai bien aimé mais j’ai trouvé un peu frustrant de ne pas savoir la fin. J’aurais aimé savoir si il allait être sauvé ou pas. J’ai bien aimé la construction du roman où on commence par la fin et on découvre petit à petit ce qui s’est passé avant. J’ai trouvé que les candidats à l’exil étaient courageux et téméraires. Ce livre m’a appris beaucoup concernant la vie des migrants et ce qu’ils traversaient. On peut se mettre dans la peau des personnages et cela permet de prendre conscience de leurs sentiments et état d’esprit tout au long du voyage. »

P1080280 -  voir en grand cette image
P1080280

Lutèce :

« J’ai bien aimé la fin parce que dans la vraie vie on ne sait pas ce qui nous attend, il y a toujours des imprévus. J’ai trouvé l’histoire bien racontée parce que ça me semble dur de raconter une histoire qu’on n’a pas vécue. Je trouve l’histoire de Sam dure : il rencontre plein de gens et finit par tous les quitter. Je crois que ce livre peut amener les jeunes à avoir plus de compréhension ou d’empathie car dans nos sociétés comme on a davantage d’amour ou d’argent, on n’a pas forcément envie de savoir ce que les autres vivent. On est préoccupé par nos propres besoins, l’envie d’être aimé ou populaire… »

Paul :

« C’est un livre très bien. Je me suis fait le film dans ma tête. J’aurais aimé qu’il y ait une vraie fin mais je comprends ce que vous écrivez après. C’est horrible de ne pas savoir ce que devient Sam. »

Thomas :

« J’ai trouvé qu’il y avait peut-être trop de personnages. J’aurais bien aimé savoir la fin aussi. En général je ne lis pas de romans car je trouve ça long. Je préfère les BD. Je me dis que si on écrivait une histoire comme ça en BD, ça toucherait plus de jeunes. »

Jordan :

« J’ai trouvé ce livre triste. A la fois c’est une histoire inventée et en même temps tout est basé sur ce qui arrive vraiment dans la réalité. Ça m’a choqué de découvrir la réalité. Nous on ne vit pas ça et je ne savais pas que les pays européens n’acceptaient pas ceux qui venaient d’autres pays. »

CVT Quand vient la vague 3924
CVT Quand vient la vague 3924

Retrouvez aussi la critique d’Eliott sur le roman Quand vient la vague ici

Merci au salon Baie des Livres de Saint-Martin des Champs qui nous permet chaque année des moments de partages littéraires et des rencontres extraordinaires avec des auteurs et des illustrateurs.