Natallia revient sur le spectacle mis en scène par Odile Grosset-Grange.

Historique du projet :

Odile Grosset-Grange a commandé à un auteur contemporain britannique, Mike Kenny, un texte de théâtre. Elle avait déjà mis en scène des textes de cet auteur mais cette fois, elle voulait aborder un thème qui lui tient à cœur. Odile s’est rendue compte que dans la littérature jeunesse, les héros sont souvent des garçons et c’est toujours aux filles qu’on demande de s’identifier à des héros masculins. Elle avait envie d’une pièce où il y aurait une héroïne à laquelle les garçons pourraient s’identifier. Elle avait aussi envie d’aborder la place de la femme dans la société et l’égalité fille-garçon.

Lecture du début de la pièce écrite par Mike Kenny :

Dans ce début de pièce, on fait connaissance avec trois sœurs, Régina, Stella et Princesse, la plus jeune. Un jour, leurs parents leur annonce que les règles ont changé et que les filles n’ont plus le droit de sortir seules et que l’école leur est désormais interdite. Princesse, face à cette situation, se rebelle et cherche une solution pour pouvoir à nouveau sortir. Elle demande à ses sœurs de lui couper les cheveux et se déguise en garçon. La scène 5 s’arrête au moment où Princesse, qui se fait désormais appelée Jimmy, sort.

Jimmy et ses sœurs au théâtre de Morlaix

Le jeudi 12 mars 2020 mes camarades de collège et moi nous nous sommes rendus au théâtre de Morlaix.

P1120064 -  voir en grand cette image
P1120064

C’est un théâtre à l’italienne. Un théâtre à l’italienne se caractérise par la couleur rouge, la forme arrondi, la coupole peinte avec des anges et le ciel bleu, les moulures, les lustres, le faux marbre, … J’étais placée dans la loge 3 qui est au bacon. J’avais hâte de découvrir la suite de l’histoire.

P1120067 -  voir en grand cette image
P1120067

Les sœurs se rendent compte que les hommes se transforment en loups seulement au moment où ils sortent dehors. Cette histoire raconte des faits réels de femmes qui se transforment en hommes pour pouvoir sortir,c’est aussi une histoire réelle du côté des hommes qui en changeant d’environnement changent de comportement.

J’ai trouvé le jeu des comédiennes impressionnant, on aurait dit la vraie vie.

Les musiques allaient parfaitement avec chacune des scènes où elles étaient utilisées et c’était exactement la même chose pour les lumières qui étaient quelques fois tamisées et quelques fois fortes.

J’ai été surprise par le décor qui ressemblait à une maison sans brique. Il y avait juste la structure et ainsi le spectateur pouvait voir à l’intérieur de la maison.

J’ai beaucoup aimé l’éclairement à la lampe torche de l’une des scènes où l’on voit le loup en ombre chinoise.

J’ai vraiment eu un coup de cœur pour la mise en scène et la sortie au théâtre de Morlaix car c’était la première fois que j’allais dans un théâtre d’époque. Cette sortie au théâtre était formidable du début à la fin.