Le 11 octobre, les collégiens se sont rendus à la station biologique de Roscoff pour participer à un atelier et suivre une conférence. Laurène raconte :

P1030598 -  voir en grand cette image
P1030598

Compte-rendu de la sortie à la station biologique de Roscoff}}}

A.L’atelier l’air marin. A quoi servent les odeurs marines ?

A la station biologique de Roscoff nous avons participé à un atelier sur les odeurs avec un chercheur suédois qui nous a expliqué à quoi peut servir l’odorat et pourquoi il y a des odeurs qui sentent plus ou moins bon en bord de mer. Pour les organismes vivants, sécréter des odeurs peut soit attirer des partenaires, soit les repousser . Il s’agit alors de se défendre ou de reconnaître des ennemis.

P1030604 -  voir en grand cette image
P1030604

Dans la première partie de l’atelier, il y avait des petites boîtes avec quelque chose dedans et on devait par groupes de trois deviner ce qu’il y avait dedans juste avec l’odeur. Il y avait des produits marins et des produits terrestres. C’était amusant, on a presque tout trouvé.

Dans la deuxième partie, il nous a parlé des algues, des différents types d’algues qui existent : Les algues vertes, les algues rouges et les algues brunes. Il nous a expliqué qu’à la station, on étudie les algues parce que chacune a des propriétés qui peuvent être intéressantes pour soit guérir des maladies ou pour une utilisation alimentaire ou cosmétique. Dans cet atelier, on a travaillé sur une propriété d’une algue brune, la laminaire. Il s’agissait de montrer que quand cette algue se défend, elle produit de la bétadine. On a fait une expérience avec une feuille d’amidon et deux solutions : une qui contenait juste de l’eau de mer et une qui contenait de l’eau de mer et un produit pour stresser l’algue.

P1030623 -  voir en grand cette image
P1030623

On a mis des morceaux d’algues dans les deux solutions et on a attendu deux minutes, puis après, on les a posés sur la feuille d’amidon. Du côté de l’algue stressée, on a observé une couleur mauve sur la feuille, preuve que l’algue avait produit de la bétadine pour se défendre de l’agresseur.

B. La conférence sur Les campagnes océanographiques par Laure Sevin, ingénieure d’étude.

P1030630 -  voir en grand cette image
P1030630

Dans cette conférence on a parlé des différents métiers nécessaires pour mener des campagnes océanographiques. La campagne Ovide où ils partent tout les deux ans, les conduit du Portugal jusqu’au Groenland, pendant environ 1 mois et demi.
- Il y a les biologistes qui travaillent sur la flore et la faune marines : les poissons les algues…
- Les physiciens qui travaillent sur les mouvement de l’eau comme les marées, les courants, les tsunamis. Ils étudient la salinité, la température et la densité.
- Les géologues étudient le plancher océanique, les roches volcaniques au relief variable, les fumeurs noirs, les failles. Sous l’eau on trouve des canyons, des talus et des plateaux.
- Les chimistes étudient la composition de l’eau et les réactions chimiques sur l’eau. Pour analyser l’eau de mer, les chercheurs utilisent des bathysondes : elles contiennent différents capteurs et des bouteilles pour récupérer l’eau de mer. Sur le bateau, il y a des laboratoires pour faire les analyses.

P1030634
P1030634

Merci aux chercheurs, ingénieurs, étudiants qui nous ont accueillis. C’était une belle après-midi.

P1030632