Lundi 27 mars, les collégiens ont rencontré Lucienne Nayet, présidente du réseau du Musée de la Résistance Nationale.

Lucienne a vécu les 4 premières années de sa vie cachée avec sa maman dans une pièce de 15 m².

Son papa, Michel Lerman, a été déporté et est mort à Auschwitz.

P1040597

Motif de sa déportation : « En surnombre dans l’économie nationale ». Coupable d’être né juif.

Après une courte rétrospective de son histoire personnelle, Lucienne a engagé le dialogue avec les collégiens. Un dialogue ouvert et qui engage la réflexion sur les conséquences des discours xénophobes actuels.

P1040602

Un prise de conscience nécessaire pour que les adolescents comprennent les leçons à tirer du passé. Par la rencontre et la discussion, amener les collégiens à penser par eux-mêmes.

P1040595

Voici leurs retours sur cette rencontre :

« Lucienne nous a raconté son histoire pendant la guerre, que son papa avait été dans un camp d’internement avant d’être transféré à Auschwitz, un camp de concentration. Elle nous a dit que, comme elle est née pendant la guerre et que son père était juif, il avait fallu les cacher elle, sa mère et sa sœur. Elle et sa mère ont vécu en Vendée dans une petite pièce bien isolée. Sa sœur, qui était blonde aux yeux verts, pouvait rester chez les gens qui les avaient aidés car elle pouvait se faire passer pour leur fille. Lucienne n’a pas connu son papa. Elle a réussi à retrouver quelques lettres de son père adressées à sa mère. C’est la première fois que j’entendais le témoignage d’une personne sur la guerre et son ressenti. Je pense que c’est important d’entendre des témoignages car trop de gens nient ce qui s’est passé pendant la guerre. »

Marie

« Cela m’a fait plaisir de rencontrer Lucienne Nayet qui a été une enfant cachée pendant la 2e guerre mondiale.Je n’ai pas trop osé poser de questions car son histoire m’a beaucoup touchée. »

Camille

« Cela m’a touchée de voir qu’elle n’avait pas beaucoup pu profiter de sa jeunesse, qu’elle n’a pas pu grandir avec sa sœur et son père. »

Marine

« Rencontrer Lucienne m’a beaucoup touchée car c’est une femme qui a un lourd passé derrière elle,car cette femme n’a pas réellement eu de jeunesse ni d’enfance. Je trouve qu’elle a énormément de mérite d’intervenir dans les écoles pour raconter son histoire. »

Eva